Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2017

Cyril NAVAL, un aventurier sur le toit de l'Europe !!

aperçu mont blanc.jpgLe boisseronnais Cyril Naval, natif de Lunel,  opticien depuis de nombreuses années aime les défis. Son rêve, qu'il a su tenir secret jusqu'au départ auprès de ses proches et de ses amis, était de gravir le plus haut sommet de l'Europe occidentale, le Mont Blanc !!

Le Mont Blanc peut paraitre vu d'en bas, une ballade tranquille sur une colline enneigée mais l'impression est bien trompeuse et l'expérience qu'il a vécu est réellement unique.

Pendant des semaines, Cyril a étudié tous les aspects de cette ascension mythique qui demande au préalable un entrainement rigoureux (course à pied, vélo, randonnées). La haute montagne se prépare bien en amont et c'est fin prêt qu'il a rejoint à la fin du mois de septembre son guide chevronné ,Alexis , connaissant parfaitement cette difficile et longue ascension pouvant réserver des émotions hors du commun. Les premiers mots qui lui viennent à l'esprit lorsqu'on lui demande d'exprimer ses impressions sur ces 3 jours : "c'est difficile techniquement,  c'est éprouvant et dangereux mais au final c'est fantastique !"

cyril à mi-chemin du Mont Blanc.jpgC'est aux Houches (1800m) que tout commence avec un sac à dos de 16 kg (pelle, duvet, matelas, nourriture, vêtements, 3l d'eau, piolet, crampons, bâtons, casque…) pour les trois jours d'une aventure intense dans des conditions extrêmes. Au bout de quelques heures de marche sans réelle difficulté, les voilà arrivés à la baraque forestière des Rognes (2768m).

Après une nuit dans la cabane, la deuxième journée s'annonçait plus périlleuse avec un passage à côté du refuge de Tête Rousse puis la traversée du fameux couloir du gouter, appelé communément le couloir de la « mort » à cause des nombreuses victimes emportées par des chutes de pierres. Fort heureusement, tout s'est bien passé et la montée vers le refuge du Gouter (3815m) a été longue, technique et difficile. La préparation de la deuxième nuit fut une expérience très physique puisque les deux aventuriers l'ont passé dans un trou de neige, un igloo construit à l'aide d'une  pelle au dessus de l'ancien refuge du Gouter.

cyril construisant l'igloo.jpgAprès une nuit courte et glaciale, le réveil à 1h15 du matin est difficile et la température extérieure est de -12 degrés avec un vent très fort . C’est à 3h15 du matin, depuis le refuge du Gouter que la montée finale sera entamée. C'est les pieds, les mains gelés que la cordée passe l'abri Vallot, l'arrête des bosses et enfin le sommet (4810m) à 6h45, soit 3h30 de pur bonheur et un sentiment de défi personnel accompli. La pause au sommet fut de courte durée, à cause du manque de visibilité, du froid et la dégradation des conditions météos.

Il fallait sans plus attendre,  entamer la longue descente très délicate car le brouillard ne permettait plus de deviner les traces sur le parcours et c'est au cours de celle ci que nos deux montagnards ont croisé une cordée de trois alpinistes à la dérive qu'il a fallu ramener au refuge. Les conditions se sont encore dégradées par la suite et plus aucune montée vers le sommet n'a pu aboutir. Après 8h15 de descente, non sans risques c'est enfin le retour aux Houches. C'est une satisfaction immense qui s'est emparée de Cyril, il est allé au bout de son rêve dans des conditions difficiles et parfois dangereuses. Un regret toutefois, une météo défavorable qui ne lui a pas permis d'observer le paysage unique depuis le sommet du Mont Blanc.

cyril en haut du Mont Blanc.jpgA Boisseron, les gens n'auront plus tout à fait le même regard lorsqu'ils croiseront Cyril, un aventurier de l'extrême, qui a encore des défis plein la tête !

08:47 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

08/10/2017

Les carreaux cassés : Concours de pétanque

19731862_269126520228833_5448113873259191647_n.jpgL'association "Aux carreaux cassés" organise son concours de pétanque le dimanche 22 octobre à partir de 13h30 au parc Louis Armand à Boisseron.

Le tarif est de 4 euros par personne. Une buvette est sur place. Tous les renseignements sont à demander auprès de Madame Yvorra au 0626833317 ou monsieur Bernard au 0643920968