Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/03/2018

Un festival du court métrage pour tous !!

Dans le cadre de la fête du court métrage, un événement national qui expose la magie du court au plus grand nombre, l'association T.R.I'PORTEUR  propose des projections dans  deux salles.

 Afin que tout le monde puisse profiter pleinement de l’évènement suivant ses envies, il y aura de l’aventure, de l’émotion, du rire, et de la poésie.

AFFICHE FDCM 2018-avec horaires.jpgLe rendez-vous pour tous les amoureux du court métrage est situé à l'espace Mistral dans les salles Picholine et Carignan  le samedi 17 mars à partir de 16h30.

Dès  l'ouverture du festival, le public assistera à une présentation complète du projet par les membres de l'association et une explication sera donnée concernant les modalités de vote pour le meilleur court métrage sur le programme des enfants ainsi que sur celui des adolescents et adultes.

Les horaires et le programme :

  • 16h30 présentation du festival.
  • 17h00 – 18h30 projection pour le public des 3 à 12 ans sur 2 salles
  • 18h30 à 19h00 vote des enfants pour le meilleur court métrage.
  • 19h00 à 20h00 dîner tiré du sac.
  • 20h00 – 21h30 projection pour le public adolescents et adultes sur 2 salles.
  • 21h30 – 22h30 vote des adolescents et adultes.

Une buvette sera tenue  pour petits et grands avec des pop corns, des crêpes et des boissons.

Renseignements !  Lionel (06.88.21.44.58) ou Colin (06.74.05.66.11)

07/03/2018

A la découverte d'un puits à roue !

 L’association "la Rue Buissonnière" en partenariat avec le Collectif des garrigues a organisé le weekend  dernier un chantier participatif, pour débroussailler et mettre en valeur une Pouzarenque sur la Bénovie, située à Boisseron au gué de la Litière.

chantier autour puits.jpgLa pouzarenque, puits à roue en occitan,  était autrefois actionnée par un animal, un cheval ou un mulet,  qui tournait  autour du puits. Le  mécanisme sans fin plongeait  dans l'eau et remontait des godets. Le liquide était ensuite  déversé dans un bassin d'où partait des rigoles pour irriguer les champs avoisinants. Cette invention date de l'antiquité.

 La pouzarenque du gué de la Litière à Boisseron, est intégrée dans un très grand bancel, mot occitan qui décrit une  muraille retenant la terre d’une vigne en pente et délimitant un jardin proche de la Bénovie.  Cette pousarenque est originale, car son puits est ouvert sur la rivière afin d’y capter l’eau. Ce magnifique ensemble ancien  et le très beau site sur la Bénovie méritaient  une visite.

C'est avec un grand plaisir qu'une douzaine de travailleurs se sont démenés pour faire resurgir le bâti, dissimulé par les ronces et les broussailles.  Cela a aussi été un moment de rencontre avec de nombreux visiteurs, intéressés de découvrir cet élément de petit patrimoine, peu connu des Boisseronnais.

Trois classes heureuses de partir en classe verte !!

C'était le grand jour, ce mercredi 7 mars pour les 71 enfants de trois des dix classes de l'école du village. Six années après le dernier départ en classe verte à Port Leucate, les enfants goutent à nouveau aux joies du mini séjour en milieu scolaire.

IMG_1234.JPGC'est la mine ravie que tous les enfants, le bagage bien en main, ont quitté l'école pour un voyage de trois jours à Palavas les Flots au centre PEP34 vacances Le Sou situé au bord de l'eau.

Le programme est alléchant puisque les élèves vont dans le cadre du projet pédagogique découvrir beaucoup d'activités nouvelles. "On va visiter le phare et le marché aux poissons" s'empresse de dire Jade "et la maitresse nous a préparé un carnet de voyage" répond Anaïs. Mais la grande majorité des enfants est tout simplement heureuse de partir avec les copains et copines et Clara dans un grand soupir résume le sentiment général :" J'attends ce moment depuis tellement longtemps !!".

IMG_1245.JPGOutre le sentiment de partir un peu en vacances, les écoliers vont quand même étudier mais dans un cadre complètement différent et avec des outils pédagogiques complémentaires. Ils vont travailler sur la faune et la flore dans la lagune mais aussi sur le land art qui est un art contemporain où les artistes créent des œuvres dans la nature, selon leurs inspirations ou leurs émotions.

Les futurs créateurs en herbe vont à n'en pas douter passer un excellent séjour, en chambres de quatre avec d'autres animations au programme, comme les veillées et jeux divers mais ils vont surtout partager tous ensemble une vie en collectivité pendant trois jours et deux nuits, sans les parents et ils en garderont certainement un souvenir impérissable de ce voyage.

IMG_1248.JPGQuant aux enseignantes, Servane, Agnès et Véronique, elles sont heureuses de concrétiser enfin ce projet très apprécié de classes de découverte, financé en grande partie par les parents mais aussi par l'association Ré-Création qui récoltent des fonds tout au long de l'année (loto, fête le l'école, carnaval) pour les enfants de l'école.